Santé

Axe de recherche : Santé

Les Enseignants-Chercheurs ESIEE Paris participent à des programmes de recherche dans le domaine de la santé, en relation étroite avec les entreprises et différents centres hospitaliers universitaires (CHU).

On retrouve ces travaux dans le cadre du laboratoire LIGM avec le développement d'algorithmes de traitement d’images et au laboratoire ESYCOM avec la conception et réalisation de microcapteurs innovants pour l’environnement et la santé.

Ces activités peuvent être regroupée autour de deux thèmes où les enseignants-chercheurs ont acquis un niveau scientifique d’excellence :

Imagerie médicale

Les chercheurs de ESIEE Paris ont acquis une renommée internationale dans le domaine du traitement d’images médicales, et entretiennent des collaborations de longue date avec des industries du secteur de la santé et des équipes médicales, par exemple :

  • Avec le CHU  Henri Mondor de Créteil, des méthodes de segmentation et de restauration d'images
  • Avec SIEMENS Research Princeton pour de la la détection de structures fines, comme les vaisseaux sanguins, dans des images 2D et 3D
  • Avec GENERAL ELECTRIC, la modélisation géométrique et physique du réseau vasculaire cérébral, avec les universités de Reims, Strasbourg et Grenoble, et l'entreprise KitWare

Capteurs et instrumentations pour la santé

Des innovations technologiques de pointe basées sur l'utilisation de micro-technologies en lien avec la salle blanche ESIEE Paris conduisent à des recherches scientifiques sur la réalisation d’interfaces avec l’environnement et de capteurs déployés sur et dans le corps humain, comme par exemple :

  • Des réseaux de micro-électrodes (ou MEA -Micro Electrode Arrays) pour l'enregistrement et la stimulation de signaux neuronaux ou pour le développement d'implants rétiniens, en collaboration avec l’Institut de la Vision, l’INSERM, le CNRS et le CEA. Une ERC starting grant a démarré en 2018 spécifiquement sur cette action et doit permettre la mise en place d’une filière technologique MEMS Diamant.
  • Des laboratoires sur puces qui permettent de faire de l’analyse de l’environnement pour la détection de polluants ou de particules que ce soit en milieu liquide ou gazeux.

Exemples de Projets de recherche

ERC Starting Grant - NEURODIAM

Ce projet d’excellence financé pour l’Europe consiste à concevoir de nouveaux implants minces ECoG (ElectroCorticoGraphy) basés sur la nanostructuration du diamant de synthèse combinée à la microtechnologie. L'objectif du projet NEURODIAM est de développer un implant tout diamant pour des applications neuronales.
À un moment où les dysfonctionnements du système nerveux central affectent une part toujours croissante de la population mondiale, un défi majeur consiste à faire progresser notre compréhension des fonctions cérébrales. Grâce aux implants du type microélectrode, il est actuellement possible de restaurer les fonctions neurologiques chez les patients handicapés, comme la perception visuelle ou les mouvements induits dans les prothèses. Ce projet est développé dans les salles blanches ESIEE Paris.

Financement : bourse ERC « Starting Grant »
Porteurs du projet : Lionel Rousseau, Chercheur et Responsable de la Salle Blanche ESIEE Paris, Laboratoire ESYCOM
Date : 2018-2023
Partenaires : Institut de la Vision, CEA List

HFLOW : Modélisation de la perfusion de tissu biologique

Objectif : ce programme de recherche aborde le problème de la modélisation d'une perfusion tissulaire fine à partir d'un modèle anatomique du tissu et du système vasculaire fournissant le sang au tissu. Le projet se concentre plus particulièrement sur la modélisation de la perfusion du myocarde cardiaque en utilisant un modèle des artères coronaires alimentant le myocarde couplé à un milieu poreux, modélisant la microvasculature.

Porteur du projet : Laurent Najman, Enseignant-Chercheur du Département d’informatique, Laboratoire LIGM
Financement : Collaboration
Date : 2015 - 2021
Partenaires : Inria, HeartFlow

Proteus : Plateforme multicapteur pour la surveillance de la qualité de l’eau (AdaPtive micROfluidic- and nano-enabled smart systems for waTEr qUality Sensing)

Objectif : la gestion de l'eau nécessite une surveillance massive et peu coûteuse, ce qui signifie qu'il faut faire face à des exigences différenciées et évolutives. Le projet PROTEUS vise à développer une plateforme de capteurs microfluidiques et nanométriques reconfigurables pour la surveillance cognitive de la qualité de l'eau. L’enjeu est de faire cohabiter des capteurs chimiques à base de nanotubes de carbone, capteurs résistifs physiques et rhéologiques du type MEMS associés à un circuit CMOS fonctionnalisable. Les moyens en microfabrication disponible au sein de ESIEE Paris (Salle Blanche) permettent la réalisation de ce type de plateforme multicapteurs.

Porteur du projet : Tarik Bourouina, Enseignant-Chercheur du Département Santé-Énergie- Environnement, Laboratoire ESYCOM
Financement : Européen, Programme H2020
Date : 2015-2020
Partenaires : Université Gustave Eiffel (Ifsttar), Université Technologique de Lisbonne, Easy Global Market, Wings ICT, Université de Perugia...