Soutenance de thèse de Laurent Noël : analyse de forme pour l'illumination globale

Résumé : les images de synthèse sont présentes à travers un grand nombre d'applications tel que les jeux vidéo, le cinéma, l'architecture, la publicité, l'art, la réalité virtuelle, la visualisation scientifique, l'ingénierie en éclairage, etc.

En conséquence, la demande en photoréalisme et techniques de rendu rapide ne cesse d'augmenter.

Le rendu réaliste d'une scène virtuelle nécessite l'estimation de son illumination globale grâce à une simulation du transport de lumière, un processus coûteux en temps de calcul dont la vitesse de convergence diminue généralement lorsque la complexité de la scène augmente.

En particulier, une forte illumination indirecte combinée à de nombreuses occlusions constitue une caractéristique globale de la scène que les techniques existantes ont du mal à gérer.

Cette thèse s'intéresse à ce problème à travers l'application de techniques d'analyse de formes pour le rendu 3D.

Notre principal outil est un squelette curviligne du vide de la scène, représenté par un graphe contenant des informations sur la topologie et la géométrie de la scène.

Ce squelette nous permet de proposer de nouvelles méthodes pour améliorer des techniques de rendu temps réel et non temps réel.

Concernant le rendu temps réel, nous utilisons les informations géométriques du squelette afin d'approximer le rendu des ombres projetés par un grand nombre de points virtuels de lumière représentant l'illumination indirecte de la scène 3D.

Pour ce qui est du rendu non temps réel, nos travaux se concentrent sur des algorithmes basés sur l'échantillonnage de chemins, constituant actuellement le principal paradigme en rendu physiquement plausible.

Notre squelette mène au développement de nouvelles stratégies d'échantillonnage de chemins, guidés par des caractéristiques topologiques et géométriques.

Nous adressons également ce problème à l'aide d'un second outil d'analyse de formes: la fonction d'ouverture du vide de la scène, décrivant l'épaisseur locale du vide en chacun de ses points.

Nos contributions offrent une amélioration des méthodes existantes and indiquent clairement que l'analyse de formes offre de nombreuses opportunités pour le développement de nouvelles techniques de rendu 3D.

http://igm.univ-mlv.fr/~lnoel/

http://igm.univ-mlv.fr/~lnoel/research/thesis.pdf


Composition du jury :

  • Daniel MENEVEAUX, Professeur, Université de Poitiers (rapporteur)
  • Christophe RENAUD , Professeur, Université Littoral Côte d'Opale (rapporteur)
  • Sylvain LEFEBVRE, Chargé de Recherche HDR, Inria Nancy (examinateur)
  • Christophe LOHOU, Professeur, Université d'Auvergne Clermont 1 (examinateur)
  • Laurent LUCAS, Professeur, Université de Reims (examinateur)
  • Venceslas BIRI, Professeur, Université Paris-Est (directeur de thèse)

La soutenance aura lieu le mardi 15 décembre 2015 à 10h, dans l’Amphi 160 à ESIEE Paris.